Faire de sa différence une chance

Ma différence est une chance

Ma différence

Ma différence me rend unique…

21 mars, journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale. Il est question de commémorer ce jour de 1960 où la police a ouvert le feu à Sharpeville, en Afrique du Sud. Elle a tué 69 personnes lors d’une manifestation pacifique contre les lois relatives aux laissez-passer imposées par l’apartheid.  Alors, 64 ans après, les choses ont forcément progressé et nous ne sommes pas en France les plus concernés. Mais de là à dire que ça n’existe pas, c’est faux et ça redevient un peu trop d’actualité ces derniers temps. Aller vers une société tolérante reste un but à atteindre. Les valeurs fondamentales mais aussi les identités et pluralités ethniques doivent être respectées.

Pour l’avoir vécue puisque je suis métissée, la différence, quelle qu’elle soit, est souvent lourde à porter, surtout quand on est enfant. Du fait de notre couleur de peau, de notre handicap plus ou moins visible, de notre poids, de notre taille parfois, nous sommes exclus (e), pointé (e) du doigt, moqué (e) et parfois maltraité (é) par les autres enfants mais aussi par des adultes malveillants. Le vivre ensemble est un idéal ; la réalité est parfois tout autre. Les opinions emplies de désapprobation des uns font naître chez les autres des blessures émotionnelles désastreuses !

Grandir en se sentant différent (e) peut créer des blessures profondes d’injustice et de rejet. Injustice parce qu’on n’a pas choisi d’être ainsi et qu’on se demande bien pourquoi nous ne sommes pas comme les autres. Rejet car les autres peuvent nous mettre à l’écart malgré nos efforts pour “être comme tout le monde”.

Ces blessures nous suivent. Elles se mettent fréquemment à re-saigner au fil des épreuves qu’on traverse dans notre vie : un deuil, un harcèlement professionnel, une rupture sentimentale… Nous avons ce ressenti que nous n’avons pas notre place. Cela remonte alors régulièrement à la surface. 

Cultivons notre différence!

Et si nous faisions de cette différence une chance? Chacun a son histoire. Toutes les expériences, heureuses et malheureuses, façonnent notre parcours. Elles nous rendent uniques.  Or en apprenant à aimer chez nous ce qui ne nous rend pas commun, nous en faisons une force. Qui, mieux que nous-mêmes, peut être notre ambassadeur et défendre nos atouts et valeurs auprès des autres?  Ces épreuves et injustices subies, loin de toute dignité, sont finalement riches d’enseignement. Elles soulignent l’importance de l’ouverture d’esprit, de la tolérance et de l’empathie envers autrui. Ne pas juger les autres qui n’ont pas non plus à être dans notre jugement !

En embrassant nos différences, nous découvrons donc une multitude de perspectives qui enrichissent nos vies et notre compréhension du monde. Soyons fiers de qui nous sommes, de nos origines et de notre cheminement personnel.

Pour un monde plus solidaire 

Ensemble, cultivons la bienveillance, l’acceptation et la solidarité pour créer un monde où chacun trouve sa place, sans craindre d’être jugé (e). La diversité est une force qui enrichit notre société. Encourager  l’antiracisme et l’égalité dans toutes les sphères de notre vie, au travail, à l’école et ailleurs, c’est poser les jalons d’un nouveau monde solidaire.  

Aujourd’hui, femme métissée, je suis riche de ma double culture et  je suis fière de mes ancêtres, blancs et noirs. Ma couleur de peau ne me définit pas. Je suis et je sais qui je suis. 

Et j’accompagne les personnes qui souhaitent, elles aussi, avancer sur leur chemin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut